La Lettre d’ALONA

Une « Jeune Ancienne » nous parle !

« LA LETTRE  à  LA NAVARRE »

La première fois que j’ai visité la Navarre, j’ai vu une prison. J’ai même dit je n’irai jamais.
Je suis entrée au collège de la Navarre en 5°. À la rentrée j’ai juré que je ferais tout pour partir de là-bas……… et j’ai rencontré des personnes que je peux dire « géniales ».
Je ne les cites pas toutes mais elles se reconnaîtront.
Parmi mes amis il y a la personne que je considère comme mon frère, Grégoire. Il y avait celles que je considérais comme mes meilleures amies, Marion et Fiona.
Mon année de 4° à été géniale et j’ai encore rencontré des personnes aussi géniales les unes que les autres.
Puis vient mon année de 3° qui fut la plus émouvante, même si elles l’ont toutes été. Je vous parle de celle-ci car c’est là que j’ai dû faire des choix pour pouvoir choisir une filière. Je n’y serais pas arrivé sans mes professeurs, mes éducateurs et mes amis ou, si je puis dire, ma famille.
À la fin de l’année je suis allée voir Madame Bovis et Monsieur Doyen pour les remercier de m’avoir acceptée dans cette Maison car ce n’est pas juste un Etablissement, pour les internes c’est une Maison puisque nous vivons plus à la Navarre que dans notre maison. Et j’en remercie tout le personnel qui s’occupe du collège.
J’ai mit énormément de temps à tourner la page avec ce lieu. Mais comme dirait Madame Guglielmi :
« J’ai tourné la page mais je n’ai pas fermé le livre ! »
Je voulais remercier Madame Ribes, alias Ghislaine, pour m’avoir soutenue dans les moments difficiles, pour m’avoir écoutée jusqu’à 22 heures les soirs à l’internat. Monsieur Urbani, alias Pierre, pour m’avoir supportée pendant 4 ans, et m’avoir toujours dit quand ça n’allait pas.
Je voulais remercier aussi mes professeurs pour m’avoir permis d’évoluer, tout particulièrement Madame Granger, Madame Guglielmi et Monsieur Georges pour avoir cru en moi, car ils ont tous « cru » en moi !
Je n’oublierais jamais ce lieu. Car il y a des oreilles à notre écoute quand on en a besoin et c’est grâce à cet établissement que j’ai évoluée. Même si je n’ai pas toujours été facile ils n’ont jamais baissé les bras et pour cela Merci.
Actuellement je suis en seconde, au lycée du Sacré Cœur à Digne-les-Bains, et je m’y sens bien !

Alona

 

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *