L’ABBAYE de la DORMITION – G

20° STATION

Et Marie rejoignit son Fils, Jésus, dans Sa Gloire …

L’Abbaye Bénédictine de la Dormition

Le_Gisant_de_Marie
Le_Gisant_de_Marie

En sortant de la vieille ville par la porte de Sion (porte qui est marquée, ainsi que l’Abbaye de la Dormition, des traces des impacts de balles laissés lors des affrontements engagés pour la ville de Jérusalem pendant les guerres de 1948 et de 1967) nous accédons au Cénacle et à l’Abbaye de la Dormition ; tous deux proches de la tombe de David.

La_Vierge_à_Ephese
La_Vierge_à_Ephese

En ces endroits symboliques marqués de notre culture chrétienne, nous avons pu visiter et nous recueillir sur le lieu de la Sainte Cène et du Lavement des pieds, le lieu des apparitions du Christ Ressuscité et de la venue du Saint Esprit, domicile de la Vierge Marie parmi la première communauté chrétienne et le lieu où la Sainte Vierge serait morte ou tombée dans son sommeil éternel.

La Dormition a été bâtie sur une parcelle de terrain donnée à l’Empereur Allemand Wilhem II, qui visitait Jérusalem en 1868, par le Sultan Turc Abdul Amid. Le bâtiment initial, qui avait été détruit, était une Chapelle Franciscaine construite au XIV ème siècle qui servit de base afin de bâtir un Monastère Bénédictin qui se nommait à l’origine « Dormitio Mariae ».

Au centre de la crypte gît une statue grandeur nature de la Sainte Vierge Marie, dormant, sculptée en merisier et en ivoire, tout autour se trouvent plusieurs petites chapelles.

 

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *