LES ROIS 2016

   TRADITION : Les ANCIENS FETENT les ROIS

Il était dit, dans la convocation, que nous devions nous retrouver dans la cour de l’Ecole. En fait, la météo n’ayant pas voulu nous faire de cadeau, l’hospitalité nous a été offerte dans la chapelle, ce qui permit, à quelques uns, de venir se recueillir auprès du Révérend Père Arribat.

Le père PELLERIN célébra la Messe et nous réconforta par son homélie. Et Louis LAURAIRE conduisit les chants, fit une partie des lectures, enfin, à sa manière, officiât en bon chef d’orchestre, doublé d’un maître de cérémonie.

La météo était toujours aussi maussade à la sortie de la chapelle. Alors nous nous précipitâmes dans le réfectoire. C’était si agréable de se retrouver dans un lieu bien chauffé et de se raconter tout depuis tout ce temps où nous nous étions rencontrés. Car, si en septembre et octobre, certains étaient venus à La Navarre pour le bicentenaire et la fête du moût, mais il n’y avait pas eu, en dépit es efforts des organisateurs, de gros rassemblement d’anciens !

Dans le réfectoire, nous étions dans l’espace dévolu à l’apéritif, mais trop tôt et nous avons un peu pris la place de ceux qui le préparaient pour nous. Ils ont heureusement insisté pour se frayer un chemin, car les petites choses à croquer étaient délicieuses. Le repas aussi. Un grand Merci aux cuisiniers et à leur équipe.

A la fin du repas, quelques participants, se mirent à papillonner, pour quelques photos, ou encore, à s’agiter pour préparer les tables pour le Loto, ou reprendre leurs bavardages.

Et l’un d’entre eux avait peur que, pendant ce temps là, le plateau de fromages s’échappe sans espoir de retour.

Alors, à sa demande, nous Lui avons préparé un plateau dégustation, assorti en variétés, vin compris, joli à voir, rapide à déguster. J’espère qu’il ne nous en tient pas rigueur.

Cette année, le loto était richement loti : une paire de skis alpins, avec bâtons et housse de transport, une tablette numérique et, là aussi, sa housse, des vins et des chocolats.

Et le jeu fut pimenté pour le dernier prix qui fut joué au dernier carton vide…Une première pour certains d’entre nous. Rapide, et avec des fous rires, donc peu de stress.

Les deux plus beaux lots ont fait le bonheur de la même personne, à laquelle fut donné une rapide leçon de maintient sur les planches. Mais les plus heureux seront ses petits enfants.

Personnellement, n’ayant rien gagné, je peux dire que j’ai pris le temps de suivre le déroulement des parties, et me suis très bien amusé.

Merci à tous ceux qui ont œuvré à préparer et à travailler pour et pendant cette belle journée.

Par   Yves PRIGENT

Le Carrousel des photos dans : « Galeries Photos »