Les TROISIEMES sortantes (2016)

      Le C.A. et les « JEUNES »

20160617_115828Le Mot d’ouverture du Président   (lire le PDF)

 

Le Compte Rendu :

Pour la première fois, à l’initiative de notre président Michel Pierre et avec le concours de Muriel BOVIS, les anciens élèves vont pouvoir rencontrer leurs homologues actuels, collégiens de 3eme, terminant leur cursus navarrais.
C’est une belle journée de printemps. Dans le calme serein du vallon verdoyant, les cigales dormaient encore dans l’attente de l’été.
Nous nous sommes donc installés dans la salle de réception, présidant une assemblée de chaises vides, vite occupées par une trentaine de nos jeunes amis, arrivés en rang d’oignons, décontractés, car unis en un seul bloc.
Muriel BOVIS, Jean Jacques Doyen et quelques profs’ les accompagnaient.
Notre président, les accueille avec chaleur, en rappelant que notre institution, a fait naitre en son sein, deux maires, deux généraux, un conseiller régional, deux conseillers généraux, moult officiers et sous-officiers des 4 armes, plusieurs ingénieurs, chef d’entreprise et directeurs de banque et d’autres plus anonymes, mais droit sur la dalle de béton de notre éducation, et que l’avenir pouvait être brillant, si l’on s’en donnait les moyens.
Nous nous sommes ensuite présenté, à tour de rôle, nous avions chacun notre petite histoire qui nous a valu un jour de nous retrouver devant les palmiers ornant l’entrée de l’institution : Nous en avons fait une analyse commune.
Bien sûr, les questions pertinentes n’ont pas manqué, surtout de la part des jeunes filles complétement décomplexées et décontractées :
-La Navarre, c’était une maison de correction ?
-Vous avez fait quoi comme bêtises ?
-C’est vrai que vous restiez 3 mois sans sortir ?
-Est-ce que vous travailliez dimanche ?  Etc…
Quel plaisir de voir la passion est la curiosité chez nos jeunes interlocuteurs.
On sentait, chez ces ados, du respect, de la correction, de la joie, résultat du travail des professeurs, des éducateurs et de l’éducation salésienne.
Pour nous, anciens, ce n’était que du bonheur.
Mme BOVIS a pris la parole, expliquant pédagogiquement, l’organisation, et le fonctionnement de l’institution avec ses nouvelles contraintes.
(enregistrement sonici )
Ce fut ensuite, la direction vers « le jardin des sœurs« , où ensemble nous avons pris, un excellent repas, avec des discussions et échanges à bâtons rompus, des plus enrichissants.
Et puis retour en salle pour le dernier débriefing où cette fois, ce furent les élèves qui eurent à faire face à nos questions. Les filles encore une fois prirent le dessus sur leurs camarades masculins.
Les élèves trouvèrent cette expérience excellente et nous ont encouragés à la renouveler, ce que nous ne manquerons pas de faire.
Notre ami Claude a ensuite pris la parole, avec cette voix grave qui demande à être écoutée : ce fut un magistral bouquet final, plein de sagesse, de conseils et d’espérance dans le feu d’artifice de cette belle journée. Toute l’assemblée était émue et certains yeux étaient humides.
(enregistrement sonici )
Merci à Mme BOVIS, aux professeurs, aux éducateurs et surtout merci à vous jeunes élèves pour le bonheur que nous avons pu partager avec vous.

André TESTA

La Galerie de Photos

 

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *